Au côté de grands noms de la pédagogie comme Montessori, Decroly, Freinet et bien d’autres figures éminentes de l’éducation, une notice « Lechani » vient d’enrichir la galerie de portraits de pédagogues de Philippe Meirieu.

 

Mohand Saïd Lechani (1893-1985) : pédagogue et homme politique algérien. Il fut un grand militant de l’égalité du droit d’accès à l’éducation pour toutes et tous en Algérie et contribua très largement à la mise en place de l’Ecole commune dans ce pays. A côté de ses combats politiques, il a mené toute sa vie une réflexion pédagogique particulièrement féconde dans le sillage de l’Education nouvelle et, en particulier, de Célestin Freinet. Comme lui, il met en place l’imprimerie à l’école et en fait un outil essentiel pour l’enseignement de la langue. Instituteur « indigène », attaché à la culture kabyle, il construit une méthode d’enseignement du français respectueuse de la langue et de la culture vernaculaires des élèves. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, il a fait oeuvre de pionnier. Un ouvrage posthume reprend ses principaux apports : « Du bon usage de la pédagogie ».

Leave a Comment

dix-neuf + 8 =