Jean d’Ormesson n’est plus. Une grande plume s’est éteinte hier à l’âge de 92 ans. Académicien prolixe, aux talents multiples, Jean d’Ormesson était aussi un esprit intelligent, pétillant et facétieux qui ralliait tous les suffrages.
Il nous laisse une oeuvre riche à la fois optimiste et profonde. Ecoutons-le :
        » J’ai beaucoup ri. J’ai ri du monde et des autres et de moi. Rien n’est très important. Tout est tragique. Tout ce que nous aimons mourra. Et je mourrai moi aussi. », C’était bien, Gallimard, 2003.

Leave a Comment

4 × 5 =